Rechercher
  • mbouchergarcia

Les Drivers, ces injonctions parentales reçues pendant notre enfance qui nous contraignent...

Mis à jour : 18 mai 2019

Aller, replongeons-nous dans votre enfance, n’avons-nous jamais entendu une de ces phrases : « Dépêche-toi de mettre ton manteau, je vais partir sans toi ! », « Sois gentil, fais un bisou à la dame, ça lui fera plaisir ! », « Oh ! Arrête de pleurer voyons, c’est ridicule, tu ne t’es pas fait mal ! », « Tu recommenceras jusqu’à ce que tu y arrives ! », « Tu sais dans la vie, on n’a rien sans rien ! »... Alors ?! Derrière ces phrases anodines, se cachent en réalité des injonctions parentales reçues pendant notre enfance, que nous tentons en permanence de satisfaire inconsciemment, pour recevoir les signes de reconnaissance dont nous avons besoin. Or, à force d’être répétées, ces phrases ont influencé insidieusement nos comportements d’adultes. C’est le concept des « Drivers » qui a été développé par Taïbi Kahler, Psychologue Américain et Expert en Analyse Transactionnelle. Il existe 5 drivers, ou « messages contraignants » :

Lorsque l’on adopte ces comportements, nous mettons en place un système de croyances et d’attitudes auxquelles nous répondons quotidiennement, car elles continuent de résonner en us une fois adultes :

Sois fort” = je peux tout gérer tout seul. Je ne montre ni mes émotions ni mes sentiments car ce serait un signe de faiblesse. Je ne me plains pas.

Dépêche-toi” = si je me dépêche, je peux arriver à faire tout ce que je veux, même si je suis débordé. Je cours tout le temps et je suis très souvent en retard.

Fais plaisir” = pour être aimé, je dois penser aux autres avant tout, leur faire plaisir et m’oublier. Je m’épuise à toujours me demander ce qu’on attend de moi.

Fais des efforts” = le moyen de réussir est d’essayer. Plus je travaille, plus c’est difficile, plus ce que je fais est important, moins le résultat compte. J’échoue régulièrement, je me décourage.

Sois parfait” = je dois réussir tout ce que j’entreprends et tout doit être fait parfaitement. Même pour les autres. Je dois m’améliorer sans cesse. La perfection n’existant pas, je suis toujours dans l’insatisfaction et la frustration.

Nous possédons tous chacun de ces drivers, dans un mélange unique, et nous avons en général un ou deux drivers dominants. Il n’y a pas de bons ou de mauvais drivers. Chaque driver a ses avantages et ses inconvénients : ainsi, on comprend que la personne possédant le driver “sois parfait” aura tendance à être une personne rigoureuse, opiniâtre, impliquée, mais aussi parfois insatisfaite en permanence, exigeante envers elles même et les autres, et qui aura peur d’échouer. Le driver devient handicapant lorsqu’il limite l’expression de notre potentiel, ou nous met en porte-à-faux avec notre entourage. Alors face aux drivers, il faut se construire des permissions :

Et le coaching dans tout ça ? Lors d’un processus de coaching, en fonction de l’objectif fixé, il peut être pertinent de s’intéresser aux drivers pour comprendre que nos comportements habituels sont le fruit de décisions enfantines et que ces décisions peuvent être questionnées par l’adulte que nous sommes. Le coaching permet de mieux mesurer nos choix et nos actions et peut se révéler extrêmement libérateur. De plus, il est possible de transformer certains des aspects négatifs de nos drivers en aspects positifs.

Réflexion pour nous, parents... Lorsque nous parlons à des enfants, que ce soit les nôtres ou ceux dont nous nous occupons, réfléchissons à la façon dont nous nous adressons à eux : y a t-il des phrases qui reviennent souvent et qui pourraient induire un driver dominant chez ces enfants/futurs adultes ? Est-ce que cela nous convient et sinon, que pourrions-nous faire pour faire passer nos messages différemment ?

Travaillons sur vos Drivers ! Prenez contact avec moi et voyons ensemble au cours d’une séance, quels sont vos drivers dominants. Mettons en lumière leurs bénéfices et leurs limites, et déterminons les actions à mettre en place pour vous rendre plus autonome quant aux prescriptions concernées. Séance d’1h30 en face à face ou par Skype/téléphone.

Contact : 07 69 01 83 25 / bsmartcoaching@gmail.com

1 vue

Marina Boucher-Garcia

Coach Professionnelle

Tous droits réservés © Marina Boucher-Garcia - 2020

Tél : 07 69 01 83 25

  • Facebook - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle